Blog FR

    
intelligence-artificielle.png

Quel sera l’impact de l’intelligence artificielle sur les métiers du marketing ?

Posted by Claire Gérardin on 28 mars 2018
Find me on:

C’est l’objet du livre « mon directeur marketing sera un algorithme » de Stéphane Amarsy (édition Kawa, février 2017), Pdg d’Inbox, fournisseur de solutions de marketing relationnel.

Sa vision de l’avenir des métiers du marketing est une hypothèse mais son analyse nous incite à réfléchir dès aujourd’hui aux changements à venir.

De l’économie de l’offre à l’économie de la demande

L’auteur du livre part du constat que la révolution technologique nous a fait passer de l’ère de l’économie de l’offre à l’économie de la demande. Ce n’est en effet plus un scoop : aujourd’hui le consommateur, grâce aux nombreux canaux numériques de distribution, et à l’abondance des offres disponibles en ligne, choisit désormais lui-même ce qu’il achète, quand, et où. Pour rester dans la course, les entreprises doivent donc être présentes sur leur chemin numérique, leur proposer ce qu’ils recherchent, répondre à leurs exigences, et éviter de les décevoir, c’est-à-dire de les laisser partir chez leurs concurrents. Il s’agit alors d’intégrer le client dans l’ensemble de la chaine de production, dès la conception, c’est-à-dire de s’adapter à chacun de ses besoins, rapidement, de manière personnalisée et interactive. Et sans l’automatisation permise par les nouvelles technologies, ainsi qu’une nouvelle organisation du travail, il ne sera pas possible d’y parvenir.

Le marketing et l’hyper-personnalisation 

Grâce aux progrès technologiques, et plus spécifiquement aux algorithmes, nous pouvons aujourd’hui recueillir de nombreuses données sur les individus, permettant ainsi de prendre en compte leur singularité. C’est le fameux graal marketing du « one to one » : l’hyper-personnalisation des produits et/ou services et des messages. D’ailleurs, si aujourd’hui nous sommes encore trop inondés de messages non personnalisés, « après le 25 mai 2018 [c’est-à-dire après la nouvelle règlementation RGPD relative à la protection des données personnelles] les entreprises n’auront plus le choix, elles devront «vendre» une promesse de qualité, de pertinence par la personnalisation pour que les consommateurs donnent leur consentement ».

Pour parvenir à une personnalisation adaptée, les capacités humaines ne sont pas suffisantes. C’est l’algorithmie, et l’intelligence artificielle (IA) en particulier, qui permettront de travailler sur la singularité des individus. Et en cela, Stéphane Amarsy ne parle pas de remplacement des hommes par les technologies, mais de collaboration, grâce aux algorithmes.

La remise en question du rôle de l’humain

Dans cette collaboration, les humains délégueront la prise de décision et le suivi de chacun des clients à la technologie. Cette délégation peut faire peur, et pourtant, elle a déjà commencé avec le marketing automation, l’analytics, la publicité programmatique*, ou encore le retargeting.  

Ce qui nous permettra de nous concentrer sur des sujets à plus grande valeur ajoutée que sont la création et la communication. Beaucoup de métiers vont alors être profondément modifiés, et d’autres disparaitre. Interviewé dans Stratégies (Le directeur marketing sera un algorithme, 12/06/2017) Stéphane Amarsy précise « selon moi, les métiers qui sont déjà ébranlés et qui n’existeront plus à l'horizon 2020 sont le gestionnaire de campagne et l’assistant marketing. De manière plus modérée, je considère qu’un risque de remplacement plane au-dessus du community manager, le responsable merchandising, le social media marketing manager, le category manager et le trafic manager ». Les métiers qui ne disparaitront pas, car créatifs et donc humains, concernent ceux de la stratégie, les responsables de marché, comme les brand manager ou chefs de produit.

Ces derniers se concentreront sur la mise en place d’une vision, d’une stratégie, et sur l’animation d’équipes intégrant humains et algorithmes. 

Alors c’est quoi l’avenir des métiers du marketing ?

Si Stéphane Amarsy ne donne que les grandes lignes de ce que sera le métier du marketeur de demain, c’est parce que le futur est encore incertain. Mais il suggère néanmoins de commencer dès aujourd’hui à se remettre en cause, à se repositionner, et à abandonner ses habitudes du passé. L’auteur conclut sur le fait que les technologies seront ce que les humains en feront, et il est optimiste sur ce point. Il encourage d’ailleurs chacun d’entre nous à « travailler ensemble à la création d’une nouvelle humanité ». Mission un peu vague qui montre que tout reste encore à faire ! 

*La publicité programmatique est l’automatisation des activités publicitaire d’achat d’espace, de mise en place des campagnes, et de leur diffusion, parfois opérées via des systèmes d’enchères en temps réel.

téléchargez le livre blanc comment organiser un plan marketing avec l'inbound marketing ?

Sur le même sujet, voir aussi :

28 mars 2018 /Author: Claire Gérardin /

marketing moderne

marketing moderne

VOUS VOULEZ COMMENTER CET ARTICLE ? REMPLISSEZ LE FORMULAIRE CI-DESSOUS

S'abonner au blog

Les derniers articles